Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a déclaré que la société pourrait s’introduire en bourse si, et quand, elle résout son procès avec la Securities and Exchange Commission (SEC). Le PDG a été interrogé directement sur la perspective d’une entrée en bourse et, selon Business Insider, il a répondu que les chances sont très élevées.

C’est la deuxième fois que l’entreprise l’affirme, après que les actionnaires aient déclaré que l’entreprise prévoyait de faire ce mouvement lors d’un appel à résultats.

La décision de Ripple d’entrer en bourse est loin d’être surprenante compte tenu du succès du lancement de Coinbase. Le premier jour où Coinbase a été cotée au NASDAQ, sa capitalisation a atteint 100 milliards de dollars, pour finalement terminer la journée à 85,5 milliards de dollars.

A lire aussi : Ripple remporte une victoire contre la SEC.

Le XRP est-il une valeur mobilière ?

À ce stade, le principal obstacle à l’introduction en bourse de Ripple Labs est le procès intenté par la SEC le 22 décembre 2020. 

L’action en justice désigne Ripple Labs, Garlinghouse et son cofondateur Christian Larsen. La poursuite allègue que XRP a levé plus de 1,3 milliard de dollars via une offre de titres d’actifs numériques continue et non enregistrée.

En réponse, Garlinghouse a affirmé que le XRP est en fait une marchandise et que les États-Unis sont le « seul pays qui répertorie le XRP comme un titre. » Tous les autres pays classent XRP comme une monnaie. Le procès poursuit en alléguant que Ripple a distribué des milliards de XRP en échange de considérations non monétaires telles que des services de tenue de marché.

Cette question est devenue un problème courant ces derniers temps pour la SEC et la Commodities Future Trading Commission (CFTC). Chacune d’entre elles a éprouvé des difficultés à déterminer quelles crypto-monnaies sont des marchandises et lesquelles sont des valeurs mobilières. Pour s’attaquer à ce problème, les agences gouvernementales se sont associées pour clarifier la réglementation sur les actifs numériques.

La loi dite « Eliminate Barriers to Innovation Act of 2021 » a été votée par la Chambre des représentants en avril. Si le Sénat donne son feu vert, un groupe de travail conjoint de civils conseillera les deux entités et élaborera des solutions sur le traitement des actifs numériques.

Pour plus d’informations sur Ripple, le XRP et le monde de la cryptomonnaie, je vous invite à consulter le site de Ripple France.

Comment une introduction en bourse affecterait-elle le prix de Ripple ?

Après l’annonce, fin avril, de l’intention de Ripple d’entrer en bourse à la suite de l’action en justice de la SEC, le prix des jetons XRP a bondi de 15 %, ce qui a manifestement suscité de l’intérêt, mais il est également possible que, si les gens disposent d’un autre moyen d’investir dans Ripple, davantage basé sur les gains traditionnels, ils s’y ruent au lieu d’acheter la monnaie elle-même. Il est difficile de se prononcer pour l’instant, étant donné qu’il s’agirait d’un test potentiel pour d’autres crypto-monnaies désireuses de s’introduire en bourse.

L’introduction en bourse améliorera la visibilité de Ripple et du XRP sur le marché en général. Les introductions en bourse traditionnelles peuvent être très difficiles à exploiter pour les investisseurs particuliers, alors peut-être verront-ils le XRP comme un moyen d’investir moins cher et avant l’introduction en bourse. Le prix des jetons XRP dépendra toujours de son utilité dans le monde réel et de la façon dont il peut aider les institutions comme les banques à améliorer leurs capacités de transfert d’argent.

A lire aussi : Actualité XRP et l’avancé de la cryptomonnaie à l’international.

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *